La foire aux questions

  1. Qu'est-ce qu'un chasseur immobilier ?
    Un chasseur immobilier est avant tout un agent immobilier, au service des acquéreurs.
    Son rôle essentiel est de remplacer l'acquéreur dans ses démarches de prospection, les visites, la sélection, et la négociation des prix.
    C'est un professionnel, expert de l'immobilier local, qui accompagne le futur acheteur pas à pas, et le conseille au mieux de ses intérêts, jusqu' à la signature de l'acte définitif.
  2. Quelle est la différence entre un agent immobilier et un chasseur immobilier ?
    Un agent immobilier est en charge des intérêts des vendeurs. Son rôle consiste à mettre en vente dans les meilleures conditions des biens immobiliers, issus des leurs prospections commerciales.
    Il vend aux acquéreurs ce qu'il a en stock dans son portefeuille de biens. Le chasseur immobilier est en charge des intérêts des acheteurs.
    Son rôle consiste à trouver pour chaque acquéreur le bien le plus en adéquation avec son cahier des charges en lui évitant des démarches et visites inutiles.
    L'agent immobilier et le chasseur immobilier travaillent ensemble et sont complémentaires.
  3. Pourquoi une Fédération des chasseurs immobiliers ?
    La FFCI a pour but la promotion et la défense de la profession de « chasseurs immobiliers », ainsi que sa représentativité auprès des services publics.
    Cette nouvelle profession a besoin d'être structurée et encadrée afin de s'inscrire durablement dans le paysage immobilier.
    La FFCI veille plus particulièrement à la protection des consommateurs et au respect du code déontologie que tous les chasseurs adhérents ont signés.
    Elle veille à la bonne exécution des missions de recherche et au respect de la loi Hoguet, réglementant la profession immobilière.
  4. La profession de chasseur immobilier est-elle réglementée ?
    Oui, la loi 70-9 du 2 janvier 1970 , dite Loi Hoguet, réglemente la profession immobilière, donc le métier de chasseur immobilier. Cette loi fixe les modalités d'obtention de la carte professionnelle, dite carte T.
    L'agent immobilier doit, entre autre, s'acquitter du paiement des cotisations obligatoires de responsabilité civile et de garantie financière, il ne peut agir sans mandat de vente ou de recherche écrit, et ne peut percevoir aucune somme d'argent avant la signature de l'acte définitif ou la levée de conditions suspensives.
    L'agent immobilier doit être capable de justifier à tout moment de la possession de sa carte Transaction et du paiement de ses cotisations obligatoires.
  5. Puis-je en référer à la Fédération en cas de problème avec un chasseur ?
    Adhérer à la FFCI est un gage de rigueur et de respect du code de déontologie que tout le monde peut consulter en ligne sur le site.
    Tous les membres de la FFCI s'engagent à le respecter et a œuvrer pour la satisfaction pleine et entière des clients.
    Toutefois, il est toujours possible de saisir la Fédération en cas de non respect avéré de la loi du 2 janvier 1970, ou tout autres infractions graves de la part d'un de ses membres.
  6. Dois-je payer des frais de dossier ?
    Non !
    Il est formellement interdit, sous peine d'emprisonnement et d'amende, de facturer des frais de dossier, frais de reportage, frais de services annexes, frais exploratoires ou autres défraiements, avant la conclusion effective de la vente.
    Le chasseur immobilier est rémunéré uniquement à la réalisation de sa mission, comme tous les agents immobiliers classiques.
  7. Combien coûtent les services d'un chasseur immobilier ?
    Les honoraires sont libres, il n'y a pas de minimum ni de maximum, mais une rémunération propre à chaque chasseur immobilier. Les honoraires sont facturés à l'acheteur, signataire du mandat de recherche.
    Le chasseur doit veiller aux intérêts de son client, et respecter les us et coutumes appliqués par la profession en matière de rémunération.
  8. Est-ce plus cher de passer par chasseur immobilier ?
    Non !
    Le service apporté par les chasseurs immobiliers est souvent un gain de temps et d'argent pour l'acheteur, sans compter le conseil personnalisé d'un expert en charge de intérêts de son client et ses talents négociation.
    Les honoraires sont fixés contractuellement à la signature du mandat de recherche, et sont dus à la réalisation de la mission.
    Lors de la négociation du prix d'achat, tout les intervenants s'entendent pour que le poste commission corresponde à la moyenne de ceux pratiqués par la profession, sans pour cela dévaloriser le réel service apporté par le chasseur immobilier.
  9. Dois-je signer un mandat de recherche ?
    Oui !
    Le mandat écrit est obligatoire. Loi du 2 janvier 1970.
  10. Le chasseur immobilier s'occupe-t-il de la négociation du prix d'achat ?
    Oui, le chasseur immobilier est un agent immobilier, à ce titre il et l'intermédiaire entre le vendeur et l'acheteur.
    C'est un des aspects les plus importants de son activité, car il est au cœur du marché local et à une parfaite connaissance du parc immobilier et des derniers prix de vente enregistrés.
    C'est le conseil d'expert que l'acheteur est en droit d'attendre en signant un mandat de recherche.
  11. Le chasseur immobilier nous assiste-t-il lors de la signature de la promesse de vente ?
    Oui.
    Son devoir de conseil est de vous assister lors de la sélection du bien et aussi dans toutes les formalités juridiques, de la promesse de vente à la signature de l'acte définitif, en passant par l'aspect technique et financier.